Les signes ophtalmoscopiques

0
721

Les affections de la rétine sont en général caractérisées par l’ensemble de l’image ophtalmoscopique.

Celui-ci prend sa valeur bien plus de l’ensemble des lésions qui la constituent que d’un signe précis, prétendu pathognomonique.

C’est pourquoi on a rarement l’occasion de discuter la valeur sémiologique d’une signe isolé, que ce soit l’œdème, un exsudat ou une hémorragie.

Il n’est pas sans intérêt cependant, en présence d’un signe anormal observé, de connaître à quelle lésion anatomique il correspond, de savoir ce qu’il signifie, ce qu’il représente.

De savoir aussi ou il et situé ; et cela n’est pas toujours facile, même avec les moyens les plus modernes d’investigation (ophtalmoscope binoculaire, stéréo-ophtalmoscopie à la lampe à fente, à l’aide du verre de contact).

En pratique, nous savons que ce qui nous cache les vaisseaux de la rétine est situé dans un plan très superficiel, que ce qui est masqué par un vaisseaux est dans un plan relativement profond. Nous pouvons utiliser le déplacement parallactique.

Mais nous ne pouvons pas toujours décider si une hémorragie est située dans la rétine ou sous la lame vitrée de la choroïde. Cependant, l’aspect même de la lésion pour nous être d’un grand secours.

On peut dire que tout signe anormal observé sur la rétine est un signe pathologique.

Pathologique rétinienne
Pathologique rétinienne

L’œdème de la rétine

L’œdème de la rétine est un des signes que nous observons le plus couramment, sous des aspect divers :

Œdème blanc poudreux de l’ensemble de l’artère centrale ;

Œdème blanc laiteux, bleuté, de la commotion traumatique de la rétine ;

Œdème sablé de la rétine d’anémie et de la rétinite leucémique ;

Œdème rosé succulent gelée de groseilles, que l’on observe parfois dans le diabète ;

Trouble œdémateux de la rétinite albuminurique ;

Trouble œdémateux symptomatique d’une lésion sous-jacente de la choroïde (choroïde au début).

Quelles que soit son origine, choroïdienne ou rétinienne, l’œdème de la rétine n’est jamais un signe négligeable.

Encore ne faut-il pas prendre pour un œdème de la rétine l’aspect de la pseudo-névrite hypermétropique.

Nous décrirons plus loin l’œdème limité à la région maculaire.

Plis de la rétine

L’œdème de la région maculaire s’accompagne souvent de plis très fins qui irradient de la macula et sont mis en évidence par des reflets brillants ; ils sont sans autre signification.

L'œdème maculaire
L’œdème maculaire

Il en est de même des plis que l’on observe parfois à la base d’une tumeur de la choroïde.

Par contre, des plis de la rétine se manifestent comme seul signe, semi-circulaires et parallèles les uns aux autres, doivent retenir l’attention.

Ils peuvent être symptomatiques d’une tumeurs située dans l’orbite et soulevant le pôle postérieure du globe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here