Les signes oculaires au cours de l’encéphalite

0
306

Les troubles pupillaires et les troubles sensoriels sont des signes oculaires. L’inégalité pupillaire est extrêmement fréquente.

Les troubles pupillaires

Dans les formes à début aigu, le myosis initial peut s’observer ; il est bientôt remplacé par la mydriase.

La mydriase
La mydriase

Les pupilles réagissent en général paresseusement, aussi bien à la lumière qu’à la vision de près.

Le signe d’Argyll-Robertson a été signalé dans quelques observations indiscutables. Il est le plus souvent unilatéral et transitoire.

Souvent même, la réaction à la vision de près est plus troublée que le réflexe à la lumière.

L’absence de contraction pupillaire paraît alors liée à la parésie de la convergence.

Les troubles sensoriels

Le plus souvent, la vision demeure normale.

Atteinte du nerf optique

Cependant, un trouble visuel subit peut être le premier signe de la maladie.

C peut être un obscurcissement subit de la vision, ou même une amaurose totale, bilatéral.

Le fond d’œil est normal. Il s’agit d’une névrite rétrobulbaire aiguë analogue à celle que l’on observe dans la sclérose en plaques.

Le trouble visuel est en général fugace ; il peut disparaître en 1 jour ou 2, on en quelques semaines.

Des récidives peuvent s’observer. La décoloration du secteur temporel de la papille peut se manifester de bonne heure.

Dans d’autres cas, la baisse visuelle s’accompagne d’hyperhémie de la papille, parfois même d’une véritable papillite, avec saillie œdémateuse de la papille.

L’attention peut être attirée de ce fait sur une neuromyélite optique ou sur une papillite à virus neurotrope.

L’œdème de la papille, œdème de stase, sans trouble visuel important, est observé parfois, accompagné d’hypertension du liquide céphalo-rachidien.

En général associé à des signes qui traduisent l’irritation du correx : hémianesthésie, aphasie. En pareil cas, le diagnostic peut être orienté à tort vers une tumeur cérébrale.

L’atteinte des voies optiques

Voie optique
Les voies optiques

L’atteinte des voies optiques peut se traduire par :

Une hémianopsie latérale homonyme, souvent limitée à un quadrant, ou à un scotome hémianopsie.

La cécité corticale, par hémianopsie double, a été signalée chez l’enfant à titre exceptionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here