Nævi pigmentés

0
1061

Nævi pigmentés sont de petites taches pigmentées, dues à la présence dans le derme de petits nids cellulaires formés de cellules épidermiques pigmentées.

On les rencontre sous forme de nœvi plans. Le nævi est une simple tache pigmentée, de forme irrégulière et de dimensions variées, occupant le plus souvent le voisinage du bord libre, à cheval sur la peau et la conjonctive.

Nævi
Nævi

Son aspect à la lampe à fente est caractéristique : le pigment brunâtre est réparti sous l’épiderme dans l’interstice des follicules pileux, qui tranchent sur la tache pigmentée sous forme d’espaces circulaires clairs. Il n’y a pas  de vascularisation anormale !

Ce sont encore des nœvi tubéreux : élevures saillantes, mamelonnées, plus ou moins pigmentées.

Les nœvi pileux

Les nœvi pileux forment parfois de larges taches brunes, couvertes de poils, étendues systématiquement sur la région frontale et les paupières.

Les nævi sont des tumeurs bénignes, dites noli me tangere car toute irritation par un traitement quelconque peut provoquer l’éclosion d’un nævocarcinome.

Nævocarcinomes (cancer mélanique)

C’est une tumeur d’une malignité extrême. Elle peut se développer dans des condition variées qu’il importe de connaître, en vue du diagnostic précoce.

La nævocarcinome peut se développer à partir d’un nœvus plan ou tubéreux, irrité par un traitement intempensif (cautérisation ou ablation incomplète).

La tache s’étend et se surélève ; elle est le siège de démangeaisons ; elle s’entoure d’une auréole rouge et la lampe à fente y montre la présence de vaisseaux anormaux des paupières.

Bientôt la tumeur s’ulcère, se crevasse, donne lieu à un léger suintement sanguin et se couvre d’une croûtelle. Un ganglion dur est devenu perceptible dans la région parotidienne.

Tache pigmentée

Il peut se développer à partir d’une tache pigmentée, parfois minuscule, de la conjonctive, c’est apparemment une simple nævus, mais déjà la malignité se traduit par des métastases ganglionnaires.

Nodule pigmenté et non pigmenté

Il peut se manifester sous forme d’un nodule pigmenté, apparu vers la quarantaine et demeuré stationnaire pendant des années ou même d’un nodule non pigmenté, rosé, ressemblant à un sarcoïde ; celui-ci augmente de volume, devient hémisphérique, transparaît en bleu sous la peau, tend même à se pédiculiser.

Il peut enfin se développer sur une plaie traumatique ou inflammatoire, dont les bourgeons charnus laissent suinter un liquide sanieux, qui teinte de sépia les objets de pansements.

Parfois, la mélanose des paupières est associée à une mélanose étendue de la face.

La  mélanose des paupières
La mélanose des paupières

La pigmentation, souvent discrète, est la caractéristique de ces tumeurs, qui évoluent de façon essentiellement capricieuse :

Parfois l’évolution est foudroyante, le malade succombe en quelques mois à la généralisation mélanique.

L’évolution, d’abord lente, peut être précipitée un jour par un traitement intempensif : la tumeur grossit, s’ulcère, s’étend en surface et en profondeur, s’entoure de tumeurs satellites.

L’adénopathie, qui est constante, truffée de pigment, transparaît en bleu sous la peau ; elle peut être monstrueuse, alors que la tumeur a encore l’apparence dune tumeur bénigne.

La généralisation se faut au foie, aux téguments, aux poumons, au squelette et peut atteindre tous les oranges.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here