Mucocèle du sinus frontal

0
4974

Le mucocèle résulte d’une inflammation chronique de la muqueuse sinusale, elle-même sous la dépendance parfois d’une malformation congénitale.

Mucocèle du sinus frontal

Le sinus frontal est dilaté, comme soufflé ; il bombe dans la cavité orbitaire.

La muqueuse du sinus est épaissie. Le contenu est un liquide filant, verdâtre, à reflets chatoyants dus aux paillettes de cholestérine qu’il renferme.

La paroi osseuse, du côté de l’orbite, est extrêmement amincie, ou même érodée. Il en est de même de la paroi crânienne.

La mucocèle s’observe le plus souvent chez l’adulte. La tumeur est située dans l’angle supéro-interne de l’orbite ; c’est une tumeur bossuée, ovoïde, de consistance parcheminée, légèrement dépressible.

La consistance peut être molle, si la paroi osseuse est détruite. La tumeur peut être animée de battements transmit par la dure-mère, dans les cas où la paroi crânienne est elle-même érodée, comme il arrive souvent dans les mucocèles géantes.

Mucocèle fronto-ethmoïdale géante
Mucocèle fronto-ethmoïdale géante

Le globe est refoulé en avant, en bas et en dehors. L’exophtalmie peut être considérable.

Le diagnostic entre mucocèle géante et méningocèle est parfois très difficile ; la radiographie elle-même, qui montre dans les deux cas une perte de substance osseuse souvent large et nette, ne permet pas toujours d’assurer le diagnostic.

La ponction montrerait évidemment qu’il s’agit d’un liquide de mucocèle, mais elle est formellement interdite, en raison du risque qu’elle ferait courir dans le cas de méningocèle.

Le traitement est l’ouverture large du sinus, avec extirpation de toute la muqueuse sinusale et drainage nasal.

La mucocèle ethmoïdale est plus rare. La mucocèle eu sinus maxillaire est exceptionnelle.

Pneumo-sinus dilatants

 

Pneumo-sinus dilatants de l’ethmoïde

On l’observe chez de jeunes enfants et chez les adultes jeunes.

C’est une dilatation pure et simple des cellules ethmoïdales, sans altération de la muqueuse, résultant sans doute d’une malformation congénitale.

Les cellules ethmoïdales
Les cellules ethmoïdales

Le globe est en exophtalmie légère, refoulé en dehors. On perçoit, à la palpation de la paroi interne, une saillie bossuée, faisant corps avec l’os.

A la radiographie devient importante. Après orbitotomie et refoulement du périoste orbitaire ménageant le sac lacrymal, on peut se contenter de réséquer délicatement la paroi osseuse, en respectant la muqueuse ethmoïdale. Sinon, il convient de terminer par un drainage nasal.

Pneumo-sinus dilatants du sinus frontal

Pneumo-sinus dilatants du sinus frontal est très rare. Il se manifesta par une saillie considérable du front dans la région sourcilière, accompagnée d’exophtalmie ; le diagnostic est très difficile avec la mucocèle géante du sinus frontal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here