Tumeurs propagées à l’orbite

0
1048
Il est possible de se protéger du cancer par des moyens simples et naturels : lisez Anticancer de David SERVAN-SCHREIBER, un best seller.

Des tumeurs bénignes peuvent se propager à l’orbite, par effraction de la paroi osseuse.

Tumeurs de la fosse cérébrale moyenne propagées à l’orbite

Méningiomes

Un méningiomes de la petite aile du sphénoïde, un méningiome du sillon olfactif peut se propager à l’orbite, par effraction de la paroi osseuse, entraînant une exophtalmie, en général peu prononcée.

On peut croire à une tumeur primitive de l’orbite ? C’est une éventualité qu’il faut connaître car la tumeur, en pareil cas, commande l’intervention par voie endo-crânniene.

Les tumeurs de la région sellaire

Les tumeurs de la région sellaire elles-mêmes, surtout de la région latéro-sellaire,peuvent également se propager à l’orbite et simuler une tumeur primitive de l’orbite.

Fibrome naso-pharyngien

C’est une tumeur rare, histologiquement bénigne, atteignant exclusivement les adolescents du sexe masculin.

Fibrome-naso-pharyngien
Fibrome-naso-pharyngien

Elle se manifeste par des hémorragies nasales impressionnantes. Le fibrome naso-pharyngien a tendance à pénétrer dans l’orbite par la fente sphéno-maxillaire ou par la fente sphénoïdales, après envahissement de la base du crâne.

Il provoque une exophtalmie considérable, avec œdème des paupières ; il peut s’accompagner de paralysies oculaires. La cécité peut survenir par compression du nerf optique.

Tumeurs malignes des régions voisines

Elles peuvent se propager à l’orbite par envahissement de proche en proche et destruction de la paroi osseuse.

Épithélioma du sinus maxillaire

Il peut effondrer le plancher de l’orbite et refouler le globe vers le haut, en exophtalmie. A ce stade, les signes ne laissent aucun doute sur la nature de la tumeur.

L’écoulement purulent par la narine du côté de l’exophtalmie, la masse ganglionnaire volumineuse qui occupe la région sous-angulo-maxillaire, l’anesthésie dans le territoire du nerf sous-orbitaire suffisent à affirmer le diagnostic d’épithélioma su sinus maxillaire, que viendra confirmer l’examen rhinologique.

Tumeur maligne du sinus sphénoïdal

Elle peut se manifester par un syndrome paralytique de la fente sphénoïdale, avec exophtalmie prononcée et par des signes de tumeur pituitaire.

Tumeurs malignes du cavum

On les observe à tout âge, même chez l’enfant. Ce sont des tumeurs développées dans la fossette de Rosenmulleur, au voisinage de la trompe d’Eustache.

Elles évoluent lentement et ont tendance à gagner la base du crâne et à envahir l’orbite par la fente sphéno-maxillaire et la fente sphénoïdale.

Elles sont souvent latentes du point de vue neurologique. Elles se manifestent pas une surdité précoce, par des douleurs névralgiques dans le territoire des deux dernières branches du trijumeaux.

Les malformations oculaires peuvent attirer l’attention : douleurs oculaires, larmoiement, syndrome de Claude Bernard-Horner par atteinte du ganglion cervical supérieur, exophtalmie avec œdème inflammatoire de la fente sphénoïdale ou syndrome de l’apex.

Malformation oculaire
Malformation oculaire

L’envahissement de la base du crâne se traduit plus tardivement par l’anosmie, par le syndrome paralytique du trou déchiré postérieur.

Tumeurs intra-oculaires propagées à l’orbite

Le gliome de la rétine

Le gliome de la rétine, abandonné à son évolution, envahit la cavité orbitaire, puis pousse à l’extérieur sous forme d’une tumeur monstrueuse,, du volume d’une tête de fœtus, implantée dans l’orbite.

Le sarcome mélanique de la choroïde

Le sarcome mélanique de la choroïde se propage secondairement à l’orbite. Le récidive orbitaire peut se manifester plusieurs années après l’énucléation de l’œil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here