La localisation du corps étranger

0
1297

Le corps étranger est visible dans le segment antérieur, localisé dans la chambre antérieur, dans le vitré et inclus dans le corps ciliaire.

Le corps étranger est visible dans le segment antérieur

Il est libre dans la chambre antérieure

L’incision est faite à la pique en regard du corps étranger. Celui-ci est le plus souvent immédiatement chassé au dehors par le flux d’humeur aqueuse.

Sinon et s’il est magnétique on l’attire dans la plaie à l’aide de l’électro-aimant.

Cette manière de faire est de rigueur su l’éclat est situé dans le champ pupillaire, plaqué contre le cristallin ; ailleurs il est permis de le cueillir à la curette ou à la pince.

S’il est noyé parmi les masses d’une cataracte traumatique, on peut l’aspirer en même temps que les masses.

Les éclats de verre sont toujours difficiles à extraire. Ils se déposent dans le bas-fond de la chambre antérieure où on peut les abandonner, plutôt que risquer de créer des désordres à la racine de l’iris.

Le segment antérieur de l'œil
Le segment antérieur de l’œil

S’il est enclavé dans l’iris

S’il est enclavé dans l’iris, le mieux est de pratiquer l’iridectomie qui enlève en bloc le fragment d’iris et le corps étranger.

L’électro-aimant attirant l’éclat risque, en pareil cas, de désinsérer l’iris.

Dans des cas exceptionnels où plusieurs corps étrangers sont inclus dans l’iris et doivent être enlevés à tout prix (débris de cuivre, poils de chenille), on peut avoir recours à l’ouverture large de la chambre antérieure, avec renversement de la cornée, préconisée par Gayet.

Le corps étranger est localisé dans la chambre postérieure derrière la racine de l’iris

Le plus grand soin doit être apporté à l’extraction. Le repérage du corps étranger doit être au préalable extrêmement précis.

Pa exception, dans ce cas, l’électro-aimant peut être utilisé avant l’incision. Il est appliqué au limbe, en regard de l’endroit précis où est situé le corps étranger.

On fait passer un courant très faible, juste suffisant pour confirmer, par le léger bombement de la racine de l’iris qui se manifeste, le siège exact du corps étranger.

L’incision à la pique est faite alors en regard ; l’iridectomie est pratiquée, totale ou mieux périphérique. Une nouvelle application de l’aimant amène au dehors le corps étranger par la brèche d’iridectomie.

L’usage de l’électro-aimant à main peut être indiqué pour cueillir sur place le corps étranger et le ramener au dehors.

Le corps étranger est inclus dans le corps ciliaire

L’opération est toujours délicate. En regard exactement du point où le corps étranger est localisé, la sclérotomie est pratiquée, en direction médidienne, sur une longueur de 4 mm.

Une fois le corps ciliaire mis à nu, l’électro-aimant est mis en place pour le temps de l’extraction.

Le corps ciliaire
Le corps ciliaire

Le corps étranger est localisé dans le vitré

L’extraction par voie postérieure est alors l’opération de choix. Le corps étranger est extrait à la faveur d’une sclérotomie.

Le lieu de la sclérotomie est déterminé en principe par la localisation du corps étranger et aussi par le trajet présumé qu’il a suivi.

Dans les cas récents, lorsque l’orifice d’entrée de l’éclat est sur la sclérotique, on peut choisir cet orifice comme lieu d’extraction, surtout si le corps étranger est situé à peu de distance de la plaie sclérale, en plein vitré.

Le souci de ne pas promener dans le vitré un corps étranger septique impose cette manière de faire.

Dans les cas anciens, il n’y a pas lieu de tenir compte de l’orifice d’entrée. Le lieu de la sclérotomie est déterminé par la localisation du corps étranger. La sclérotomie est faite au plus près.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here