La diminution de sécrétion des larmes

0
1105

L’imbibition de la cornée et de la conjonctive par les larmes est indispensable à leur intégrité.

La kérato-conjonctive sèche

La kérato-conjonctive sèche est une affection vraiment rare, caractérisée par la sécheresse de la conjonctive et de la cornée.

La kérato-conjonctive sèche est syndrome de gougerot -sjögren. Donc c’est la sécheresse de l’œil, par diminution de sécrétion des larmes.

La sécheresse de l'œil
La sécheresse de l’œil

L’absence de sécrétion réalise le syndrome de la kérato-conjonctive sèche caractérisé par une sécrétion blanc jaunâtre, gluante, les érosions de la cornée, la kératite filamenteuse, le xérosis conjonctival.

L’absence de sécrétion relève de causes diverses :

Elle peut être la conséquence de l’ablation de la glande lacrymale palpébrale, qui détruit les canaux excréteurs de la glande ;

Elle peut résulter de lésions conjonctivale chroniques :

  • trachome
  • brûlures
  • conjonctivite diphtérique
  • pemphigus de la conjonctive

Elle peut être due à une paralysie faciale, lorsque la lésion siège au-dessus du ganglion géniculé ;

Elle apparaît après extirpation du ganglion de Gasser, après neurotomie rétrogassérienne, lorsque le nerf grand pétreux superficiel a été lésé ;

Elle peut être souvent en rapport avec des troubles endocriniens, chez la femme, à l’époque de la ménopause ;

Troubles endocriniens chez les femmes
Troubles endocriniens chez les femmes

Elle peut être, enfin, associée à la diminution de la sécrétion salivaire, un signe de botulisme.

Traitement

Il est très difficile de parer aux troubles qui résultent de l’absence de sécrétion lacrymale.

La pilocarpine, en injections sous-cutanées, ne doit être utilisée qu’avec prudence, étant donnée le grande toxicité du médicament.

Tout au plus peut-on apporter un soulagement par des lavages au sérum physiologique, par des pommades non irritantes.

L’opothérapie est indiquée si l’on soupçonne un trouble endocrinien. La protection de l’œil par un pansement occlusif, par une coque de verre, de cellulose, est en général mal supportée.

La cautérisation des points lacrymaux, par diathermo-coagulation pratiquée dans le but de maintenir dans le sac conjonctival le peu de sécrétion lacrymale, est le traitement le plus efficace.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here