Dépistage de l’hétérophorie

0
1182

Il est facile de mettre en évidence une hétérophorie. Il suffit, pour cela, de supprimer l’effort de fusion qui la neutralise.

En même temps que l’on décède une hétérophorie, on peut la mesurer.

Examen en couvrant et découvrant alternativement un œil

Le moyen le plus simple consiste, les yeux étant sur un objet éloigné — de préférence une source lumineuse et si possible le point lumineux central de la croix de Maddox — à couvrir  alternativement et rapidement un œil puis l’autre, en plaçant devant lui un écran un verre dépoli ou simplement un verre sombre.

Si ni l’un ni l’autre des deux yeux ne se dévie, au moment où on le couvre ou au moment où on le découvre, c’est que l’équilibre est parfait : il y a orthophorie.

Dans le cas d’hétérophorie, l’un des deux yeux, au moment où on le couvre, se dévie soit dedans : ésophorie, soit en dehors : exophorie.

Au moment où on le découvre, il revient à sa position initiale par un mouvement de mise en place. Il y a strabisme latent, rendu manifeste par cette manœuvre.

Le strabisme
Le strabisme

Au moment où on découvre l’œil, le malade lui-même voit le point lumieux se déplacer.

Pour mesurer l’ésophorie ou l’exophorie, on interpose alors un prisme devant l’œil (prisme à base externe dans le cas d’éxophorie ; prisme à base interne dans le cas d’exophorie).

En plaçant successivement des prismes de puissance croissante, il arrive un moment où le malade déclare que le point lumineux est devenu immobile.

La puissance du prisme en place mesure l’hétérophorie.

Examen à la baguette de Maddox

C’est le mode d’examen le plus habituellement employé. Il révèle les plus légers d’hétérophorie et permet de les mesurer.

Si on place devant un œil un verre cylindrique et si l’on regarde au travers une source lumineuse, celle-ci est vue comme une strie lumineuse perpendiculaire à l’axe du cylindre.

Le verre à baguettes de Maddox est un verre rouge, formé de baguette cylindriques juxtaposées ; il existe dans la boîte de verres.

La baguettes de Maddox
La baguettes de Maddox

Si l’on regarde une source lumineuse (bougie allumée, point lumineux central de la croix de Maddox) placée à 5 m de distance et si l’on place la baguette horizontalement devant un œil, on voit une strie rouge verticale.

Ainsi, avec un œil (œil découvert), on voit la source lumineuse, tandis qu’avec l’autre (œil couvert) on ne voit que la strie rouge.

De  cette façon, l’effort de fusion n’est plus possible et l’œil en tant qu’appareils visuel situé derrière le verre de Maddox dévie dans une position de repos relatif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here