Le trouble est situé dans la substance propre

0
1039

On parle toujours de l’affection de la cornée ; dans cette analyse il est situé dans la substance propre.

Le trouble est situé dans la substance propre

L’infiltrat

L’infiltrat est un trouble circonscrit de la cornée, toujours accompagné de signes irritatifs.

Trouble de la cornée
Trouble de la cornée

Il se voit sous forme d’un disque blanc, lumineux, à contours un peu flous, environné d’un trouble interstitiel  pudreux, de plis de la descemet et d’un trouble poudreux de l’endothélium.

L’infiltrat est un amas de leucocytes réunis en essaim.

C’est une signe d’inflammation aiguë , toujours accompagné de phénomènes irritatifs. Il peut se résorber ; il peut s’ouvrir à la surface et devenir ainsi un ulcère de la cornée.

On observe parfois, accompagné de signes irritatifs aigus, un infiltrat de grande dimension, situé dans la partie centrale de la cornée.

Il souffle le parenchyme sous forme d’un disque dont la saillie se dessine à la lampe à fente. C’est le signe caractéristique de la kératite disciforme.

Le trouble interstitiel

Le trouble interstitiel une infiltration diffuse, poudreuse, du parenchyme, bien visible sur la coupe optique.
Elle est le signe d’une kératite interstitielle, de quelque étiologie qu’elle relève.

Le trouble interstitiel est parfois limité à un secteur. Il s’observe dans le zona ophtalmique, dans les affections à virus, grippe.

Lorsqu’il apparaît en regard d’un bouton de sclérite, il appartient au tableau clinique de la scléro-kératite.

Les altérations occupent les couches profondes de la cornée

Des infiltrats

Des infiltrats peuvent occuper les couches profondes de la cornée :

La cornée
La cornée

Dans le parenchyme. Ils y apparaissent isolés ; ils peuvent être multiples sous forme d’abcès annulaire de la cornée.

Sous la membrane de Descemet, soulevant l’endothélium dans la chambre antérieure.

Plis de la descemet

Ils se montrent sous forme de stries blanchâtres parallèles ou entre-croisées, dont le relief se dessine sur la face profonde de la tranche lumineuse.

Ce sont effectivement des plis, où se trouvent accumulés les leucocytes, comme dans une tranchée.

Ils sont la manifestation d’un œdème inflammatoire de la cornée.

Les vergetures ou déhiscences de la descemet

Les vergetures ou déhiscences de la descemet s’observent sous forme d’une perte de substance parfaitement délimitée par les lèvres de la membrane repliées sur elles-mêmes.

On les observe dans les contusions du globe ; elles s’accompagnent d’hypotonie.

Les dépôts métalliques sur le plan de la descemet

Les métaux introduits dans le globe lui-même, mais aussi les métaux introduits dans l’organisme par la thérapeutique médicamenteuse, ou en suspension dans le sang circulant ont tendance à venir se déposer à la périphérie de la cornée, sur le plan de la descemet.

C’est ainsi que l’on observe, déposés en un tapis de poudre fine :

L’argent, sous forme de pigment brunâtre.

Le cuivre. On l’observe sous forme d’une cercle vert situé à la périphérie de la cornée.

Le cercle vert de la cornée peut être le signe qu’un éclat de cuivre est resté inclus dans l’œil.

Il est le signe pathognomonique de la pseudo-sclérose de Wespal-Srümpell. Décrit par Kaiser et surtout étudié par Fleischer, le cercle vert de la cornée se voit à la lampe à fente sur le plan précis de la membrane de Descemet ; il est en général séparé de l’angle de la chambre antérieure par un espace libre.

Il apparaît comme un tapis à reflets chatoyants, formé d’une poussière de cuivre brun à la périphérie où le cuivre est accumulé en masses plus denses, puis jaune, puis vert à mesure que le dépôt s’efface vers le centre de la cornée.

Le cuivre semble provenir de la dégénérescence hépato-lenticulaire.

Le cercle vert de la cornée, souvent associé à la semble-cataracte en fleur de tournesol, peut échanger à l’examen à l’œil nu.

Il doit être recherché systématiquement à la lampe à fente chez tout malade adressé par le neurologiste, pour une syndrome strié.

L’or donne un cercle pourpre, par effet sur le dépôt poudreux qui occupe le plan de la descemet. On observe la chryséose de la cornée chez le sujet traités par les sels d’or.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here