Trouble œdémateux de la région maculaire

0
431

On se trouve en présence d’un trouble œdémateux localisé à la région maculaire.

Trouble œdémateux de la région maculaire

Il s’agit d’un trouble diffus, étendu, de teinte rouge sombre, orangé, ecchymotique, accompagné d’un trouble visuel considérable.

Il est probablement symptomatique d’une choroïdite aiguë sous-jacente,  dont les signes ne se manifesteront que plus tard, après quelques jours.

Au début, le trouble peut prendre l’apparence d’un décollement de la rétine ; il s’accompagne souvent de papillaire et d’un trouble du vitré.

Décollement de la rétine
Décollement de la rétine

Un œdème rosé succulent, accompagne d’une baisse visuelle légère peut être symptomatique d’une choroidïte séreuse centrale dont les signes ne seront manifestes que quelques années plus tard. Le trouble disparaît après quelques jours, sans laisser de trace.

Il récidive, à intervalles éloignés, jusqu’au jour où se manifestent les signes caractéristiques.

Dans d’autres cas, le début se fait par une vésicule, une sorte de bulle de la macula.

Cet œdème, attribué par quelques auteurs à un spasme des capillaires de la rétine centrale, est décrit par Horniker sous le nom de rétinite angiospastique.

On observe parfois, limité à la région maculaire, un œdème pâle couronne de boulanger.

Le centre, correspondant à la macula, est ombiliqué, un peu rosé ; tout autour, l’œdème dessine un bourrelet saillant circulaire. Les reflets de la macula sont effacés.

Cet œdème de la région maculaire, en apparence isolé, peut être symptomatique d’un décollement de la rétine, encore limité, situé dans la partie périphérique.

Il est souvent symptomatique d’un foyer de choroïdite situé à distance.

Ce n’est jamais un signe négligeable. Il incite à explorer le fond d’œil, après dilatation de la pupille.

Image stellaire de la macula

L’image stellaire de la macula est en général considérée comme caractéristique de la rétinite albuminurique. On l’observe en réalité dans d’autres tableaux pathologiques, sans rapport avec un trouble de la fonction rénale.

La macula
La macula

L’image stellaire s’observe encore associée à l’œdème de la papille, dans l’hypertension intra-crânienne, à une névrite optique syphilitique ; il s’agit d’une névro-rétinite.

L’image stellaire est faite d’exsudats, dont la nature même est discutée. On les considère comme des blocs de cellules granulo-graisseuses bourrées de lipoïdes ou encore comme des cellules macrophages, d’origine gliale, chargées de déchets cellulaires.

La disposition des exsudats en traînées blanches irradiant de la macula est due à ce qu’ils sont localisées dans la couche des fibres nerveuses.

C’est l’orientation des fibres du faisceau papillo-maculaire qui imprime aux exsudats cette disposition.

On observe parfois une image stellaire isolée, unilatérale. On peut même dire que les plus belles images stellaires, les plus pures, s’observent en dehors de la rétinite albuminurique. Leur étiologie est encore mal connue.

Elle peut siéger au-devant d’un foyer de choroïdite situé à grande distance, dans le champ temporal.

Elle est le plus souvent le signe d’une névro-rétinite infectieuse en relation avec une infection focale.

Elle peut être d’origine toxique et se manifester après usage d’une teinture capillaire.

On l’a attribuée à la présence de parasites intestinaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here