La névrite rétrobulbaire dans les sinusites

0
2232

C’est le type  de la névrite rétrobulbaire subaiguë. Elle débute brusquement par un scotome central unilatéral.

Il s’agit le plus souvent d’un scotome absolu. Il est caractérisé par le flou de ses limites, qu’il est difficile de tracer avec précision.

Il y surtout agrandissement de la tache aveugle gagnant vers le point de fixation.

L’évolution est en général favorable et se fait spontanément vers la guérison, en quelques semaines.

L’examen révèle souvent l’existence d’une sinusite postérieure demeurée cliniquement latente.

La guérison rapide

Le traitement, par drainage du sinus sphénoïdal ou de cellules ethmoïdales amène souvent la guérison rapide du trouble visuel.

Il en est de même si l’on se contente de la résection du cornet moyen ou d’un attouchement au liquide de Bonain du cornet moyen.

Cette sanction thérapeutique semble confirmer la relation de cause à effet entre la sinusite et la névrite rétrobulbaire.

Les considérations anatomiques permettent d’ailleurs de concevoir le bien-fondé de cette conception.

Le nerf optique, dans le canal optique, est situé au voisinage immédiat des cellules ethmoïdales postérieures ou d’un prolongement du sinus sphénoïdal.

Sinus sphenoïdal
Sinus sphenoïdal

Des veines traversent le diploé, des voies lymphatiques serviraient à la propagation directe de ‘infection.

Le récessus opto-chiasmatique lui-même est au voisinage immédiat des cellules ethmoïdales postérieures et l ‘on peut concevoir que l’inflammation sinusale s’accompagne d’arachnoïdote opto-chiasmatique.

L’étiologie sinusale de na névrite rétrobulbaire est cependant contestée. Il est certain que de nombreuse cas publiés comme relevant d’une sinusite postérieure se sont révélés par la suite comme appartenant à la sclérose en plaques.

Étant donné que la névrite rétrobulbaire subaiguë a une tendance spontanée à la guérison, la sanction thérapeutique ne peut être invoquée comme preuve. Il convient donc d’être réservé dans l’interprétation des cas.

Une névrite transverse

Cependant, l’étiologie sinusale de la névrite optique ne saurait être niée

Une sinusite sphénoïdale suppurée latente est parfois la cause d’une névrite transverse totale, qui se traduit, en quelques heures, par une perte totale de la vision d’un œil, la cécité absolue s’accompagne de mydriase large, avec aréflexie totale à la lumière, conservation du réflexe consensuel.

Si l’on intervient sans retard par drainage du sinus, la vision peut être récupérée en partie. Si l’on attend, la cécité demeure définitive. On a publié plusieurs cas de ce genre.

La cécité
La cécité

L’infection dentaire

L’infection dentaire, que ‘on a, elle aussi, trop souvent invoquée sans raison valable, doit être retenue cependant comme étiologie éventuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here