Manifestations de l’œil dans les états infectieux

0
322

Toute maladie infectieux peut s’accompagner de quelque manifestation sur l’appareil visuel.

Fièvre éruptive

C’est ainsi qu’une fièvre éruptive, la rougeole en particulier, peut se manifester dès le début par une hyperhémie conjonctivale et une conjonctivite catarrhale.

Hyperhémie conjonctivale
Hyperhémie conjonctivale

Elle peut se compliquer par la suite d’infiltrats cornéens auxquels peut succéder une tache indélébile.

Dans la variole, à la phase d’éruption, peuvent s’installer des pustules conjonctivales, suivies d’ulcères de la cornée.

Parmi les complications oculaires de la variole, la plus redoutable est la névrite optique, qui conduit à la cécité.

Affection à virus

Toute affection à virus peut se traduire par des lésions de l’épithélium de la cornée (kératite ponctuée superficielle).

Il st parfois possible, au début de la varicelle, de surprendre une éruption de vésicules sur la cornée.

Lorsque la parenchyme de la cornée est atteint (kératite disciforme), il y a général une vive réaction irienne, à caractère parfois hémorragique.

D’autres affections bien définies, comme la fièvre typhoïde, s’accompagnent parfois de névrite optique.

La complication oculaire passe souvent inaperçue, en raison de la gravité de l’état général et nous n’en observons que les reliquats : atrophie optique avec halo inflammatoires autour des artères.

Un état infectieux

Un état infectieux, quel qu’il soit, peut s’accompagner, par le processus de l’infection hémosporique ou par embolie septique, de lésions qui intéressent plus particulièrement le tractus uvéal, mais qui peuvent intéresser également, à un moindre degré, la rétine et le nerf optique.

Nous connaissons bien, et depuis longtemps, les manifestation oculaires des états infectieux graves, mais nous commençons seulement à connaître les manifestation oculaires des états infectieux traînants, souvent cliniquement latents.

Les états infectieux graves

Les états infectieux graves se manifestent habituellement sous le tableau de la panophtalmie, forme la plus grave de l’ophtalmie métastatique.

Les états infectieux de moindre virulence

Les états infectieux de moindre virulence se manifestent en général sous les formes cliniques, très diverses, de l’ophtalmie métastatique.

Il était rare autrefois d’observer à l’ophtalmoscope les premières manifestations de l’ophtalmie métastatique, en raison du trouble du vitré qui, dès les premières heures ou les premiers jours, interdisant l’examen du fond d’œil.

Depuis que les états infectieux sont traités dès le début par les sulfamides et la pénicilline, nous observons des formes de virulence atténuée.

Il nous est donné plus souvent qu’autrefois d’observer la localisation initiale de l’infection sur la choroïde et sur le rétine.

Infection sur la rétine
Infection sur la rétine

C’est ainsi que nous assistons au cours d’une septicémie à staphylocoques, à l’installation d’une embolie septique de l’artère centrale de la rétine ; nous pouvons observer un abcès de la choroïde à la phase où le vitré n’est pas encore troublé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here