Lésions de la conjonctive en relation avec la syphilis

0
1721

Quelle relation les lésions de la conjonctive existe-elle avec la syphilis ?

Le chancre primitif de la conjonctive

Lésions de la conjonctive
Lésions de la conjonctive

Le chancre primitif de la conjonctive est rare ; il est parmi les plus rares des chancres extra-génitaux ; mais il importe de le bien connaître.

La contamination est rarement vénérienne ; elle est le plus souvent professionnelle. Les médecins laryngologistes sont particulièrement exposés à la projection de salive de malades à la période secondaire de la syphilis.

a contamination se fait parfois à l’occasion d’un corps étranger de la conjonctive : une personne obligeante, mais atteinte de syphilis, enlève le corps étranger avec le pli d’un mouchoir ou avec un papier à cigarettes mouillé de salive.

Des cas nombreux ont été publiés en Russie autrefois : des empiriques, en général des femmes, spécialisées dans le traitement des affection oculaires, enlèvent avec la langue les corps étrangers et font avec la langue le massage de l’œil.

Le chancre siège sur la conjonctive palpébrale eu sur la conjonctive bulbaire, au voisinage du repli semi-lunaire.

L’attention est attirée par un léger gonflement de la paupières, une sécrétion discrète, muco-purulente.

L’importance de la lésion conjonctivale contraste avec le peu de signes fonctionnels. Si on éverse la paupière supérieure, parfois très indurée, cartonnée, une plaque indurée, cartonnée, une plaque indurée rouge vif apparaît et, à sa surface légèrement déprimée, une érosion, souvent couverte d’un exsudat.

Si l’on saisit avec les doigts la plage ulcérée, on reconnaît l’induration cartonnée caractéristique du chancre induré.

Sur la conjonctive bulbaire, en général légèrement hyperhémiée, le chancre apparaît sous forme d’une saillie papuleuse, bien circonscrite, à centre légèrement déprimé, couvert d’un exsudat pseudo-membranuex d’aspect lardacé. L’exsudat une fois enlevé, l’ulcération apparaît, sale, grisâtre, à bord minés. L’induration est difficile à percevoir.

Le chancre siège souvent à la commissure : chancre commissural. Il existe toujours une adénopathie prétragéenne et sous-angulo-maxillaire indolore, sans signe inflammatoire.

Le chancre s’efface peu à peu, en 5 ou 6 semaines.

Le diagnostic

Le diagnostic, aisé si l’on pense au chancre syphilitique, peut être très difficile, car l’induration n’est pas toujours évidente.

Il est confirmé par la recherche du tréponème à l’ultra-microscope, dans le prélèvement effectué au centre de l’ulcération.

Un chancre de la paupière pourrait être pris par erreur pour un chalazion, pour un épithélioma meibomien.

Chancre de la paupière
Chancre de la paupière

La constatation d’un chancre syphilitique commande d’instituer immédiatement le traitement antisyphilitique.

Les syphilides de la période secondaire sont rares

Dans l’examen de la conjonctive, on les observe sur la conjonctive bulbaire, souvent au voisinage de la caroncule, sous forme de taches jaunâtres auréolées de rouge, mobiles avec la conjonctive. Ce sont les papules syphilitiques, ou plaques muqueuses, ou encore roséole de la conjonctive.

Elles correspondent à des foyers de réaction autour des spirochètes apportés par vois sanguine dans le tissu sous-épithélial.

Les plaques muqueuses peuvent siéger à la commissure externe, chevauchant la marge des deux paupières en branches de compas.

Peut-être certaines conjonctives tenaces appartiennent-elles à la période secondaire de la syphilis ? Elles ne cèdent qu’au traitement syphilitique.

On a décrit une conjonctivite granuleuse pseudo-trachomateuse de nature syphilitique. Il

Les gommes de la conjonctive sont rarement observées

Elles se manifestent sur la conjonctive bulbaire, près du limbe, sous forme d’un nodule rougeâtre larcadé, lisse, du volume d’un pois, soulevant la conjonctive. Le centre se nécrose avec un aspect bourbillonneux.

La gomme de la conjonctive en général cède rapidement au traitement antisyphilitique.

Certains cas publiés comme gomme syphilitique paraissent correspondre plutôt à un foyer de sclérite syphilitique.

Les manifestation de la syphilis congénitale

Les manifestation de la syphilis congénitale sur la conjonctive sont très rares. Nous avons observé une gomme de la conjonctive associée à une kératite interstitielle, chez un enfant à réactions sérologiques très positives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here