Ecchymose et emphysème des paupières

0
9345

L’ecchymose des paupières est le plus souvent d’origine traumatique, l’emphysème des paupières accompagne le plus souvent l’emphysème orbitaire.

L’ecchymose des paupières

C’est une affection des paupières. Elle peut se manifester dans les heures qui suivent une contusion directe ou une place contuse de la région orbitaire ou des régions voisines.

Le sang provient des téguments contus et s’infiltre rapidement dans les tissu cellulaire sous-cutané lâche.

L’ecchymose, de teinte violacée sombre, intensément colorée, s’étend à toute la paupière ; c’est le signe communément désigné sous le nom d’œil au beurre noir.

Ecchymose des paupières
Ecchymose des paupières

Elle se condense dans les parties déclives, du côté où le malade se couche ; elle franchit le nez par devant pour gagner la paupières du côté opposé ; elle diffuse en une quinzaine de jours.

C’est un signe de contusion des téguments, sans gravité en soi.

Elle peut être due à une contusion directe du rebord osseux de l’orbite. Le sang provient du diploé et reste limité au point contus, sous le périoste.

L’ecchymose se manifeste vers le 3e jour, en regard du point contus. La palpation de la tache ecchymotique révèle une douleur limitée au point contus.

Elle peut être symptomatique d’une fracture de la paroi orbitaire, à l’occasion d’une fracture du crâne.

Le sang provient d’une fissure de l’ethmoïde, du plafond de l’orbite, de l’aile du sphénoïde ou du maxillaire supérieur. Il s’infiltre lentement sous le périoste de l’orbite.

L’ecchymose se manifeste tardivement, vers le 3e et 5e jour et dessine une lunule d’un violet pâle le long du bord inférieur de l’orbite.

Cette ecchymose en lunule, accompagnée ou non d’une ecchymose conjonctivale, un ou bilatérale, est symptomatique et quasi pathognomonique d’une fracture de la paroi orbitaire. Elle a une valeur médico-légale indiscutable.

Une ecchymose bilatérale des paupières peut être également le signe d’une compression thoracique, le sang veineux refluant vers la face. Elle incite alors à rechercher les signes d’une angiopathie traumatique de la rétine ou affection de la rétine.

Ecchymose- bilatérale
Ecchymose- bilatérale

L’ecchymose des paupières peut apparaître spontanément chez un enfant atteint de coqueluche, à l’occasion d’un effort de toux.

Chez une personne âgée, à l’occasion d’un effort, d’une quinte de toux. C’est chez un malade atteint de scorbut, d’hémophile, etc.

Emphysème des paupières

C’est un gonflement diffus des paupières, qui apparaissent soufflées. L’enflure est dépressible ; elle donne sous le doigt l’impression caractéristique de crépitation neigeuse.

Ce signe apparaît en général à la suite d’une traumatisme du massif facial, avec fracture de la lame papyracée de l’ethmoïde et déchirure de la muqueuse sinusale.

Il se manifeste brusquement à l’occasion du moucher. Il n’a, par lui-même, aucune gravité.

L’emphysème des paupières peut se manifester, à l’occasion du moucher, en dehors de tout traumatisme connu.

La pathogénie est alors obscure. Il est parfois provoqué par le malade lui-même, dans un but de supercherie, à l’aide d’une paille piquée par la bouche, dans la région génienne, et poussée en direction des paupières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here