Autres Sémiologie des paupières

0
2406

Les paupières et les globes oculaires peuvent toucher par des affections générales.

Il existe aussi des sémiologies des paupières.

Anémie cyanose

Les paupières sont pâles, bleutées dans les états anémiques. Elles sont rouges dans l’érythrémie. Elles sont violacées, ardoisées dans la maladie bleue.

Pigmentation anormale

Les paupières peuvent être anormalement dépigmentées.

Elles sont anormalement pigmentées chez les femmes enceintes. La pigmentation des paupières peut attirer l’attention sur la maladie d’Addison, la maladie de Basedox, le diabète bronzé.

Un trouble local de la sudation accompagné d’un dépôt jaunâtre, parfois d’un noir sale, sur les téguments peut être le reliquat d’une lésion traumatique d’une branche du trijumeau, le reliquat d’un zona ophtalmique.

L’érythème de la paupière

L’érythème de la paupière peut être le premier signe d’un herpès simple des paupières. Il peut être le résultat d’une irritation locale, d’une manifestation allergique.

Œdème des paupières

C’est un signe que l’on rencontre très fréquemment en clinique.

Un œdème inflammatoire, accompagné d’une teinte hyperhémique de la peau, peut être symptomatique :

D’une inflammation des paupière elles-mêmes :

  • orgelet
  • herpès
  • piqûre d’insecte
  • dermite érysipélateuse

D’une inflammation aiguë de la conjonctive. La conjonctive gonococcique, la conjonctivite diphtérique s’accompagner d’un œdème diffus considérable des paupières.

Un œdème léger du bord libre, avec teinte érythémateuse de la peau est en général symptomatique d’une blépharite, d’une conjonctivite angulaire.

D’une inflammation du tractus uvéal :

Lorsqu’on fait le premier pansement après une opération de cataracte, un léger œdème rosé des paupières est souvent symptomatique d’une hernie de l’iris ;

Opération de cataracte
Opération de cataracte

D’une inflammation de l’orbite :

  • phlégmon de l’orbite
  • ténonite

D’une périostite du rebord orbitaire. L’œdème est alors localisé à la partie supéro-externe du bord supérieur de l’orbite ;

D’une infection sinusale. L’œdème rosé prédomine en général dans l’angle supéro-interne, dans le cas d’inflammation de sinusite frontale ou d’ethmoïdite ; il prédomine à la paupière inférieure dans le cas d’inflammation du sinus maxillaire ;

Un œdème inflammatoire, prédominant à la paupière inférieure, peut être également la manifestation d’un abcès dentaire :

Un œdème localisé à la partie interne de la paupière inférieur attire l’attention sur une inflammation du sac lacrymal.

De l’œdème inflammatoire aigu, il faut rapprocher l’œdème récidivant subaigu, l’éléphantiasis chronique que l’on peut observer à la suite d’érysipèle à répétition.

Il faut aussi en rapprocher, en raison de la difficulté du diagnostic, l’œdème angio-neurotique ou œdème de Quincke. Il se manifeste sous forme d’accès.

Œdème de Quincke
Œdème de Quincke

L’œdème intéresse la peau du visage et des paupières ; il s’accompagne d’hyperhémie.

Il est essentiellement fugace et peut disparaître en quelques heures. Les récidives sont fréquentes.

Il paraît s’agir d’un œdème angio-neurotique, d’origine anaohylactique ; il est souvent accompagné d’urticaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here