Diagnostic et étiologie de l’orgelet

0
6627

Vulgairement appelé, compère loriot, l’orgelet est une inflammation aiguë, à streptocoques, des glandes pilo-sébacées annexées au bulbe des cils.

L’orgelet

C’est une sorte de furoncle de la paupière.

L'orgelet
L’orgelet

Il débute par une sensation de gêne, de cuisson, qui oblige à frotter le bord de la paupière. Bientôt le bord libre rougit, s’épaissit en un point.

Un œdème considérable envahit la paupière. Parfois même, la conjonctive bulbaire œdématiée forme un bourrelet chémotique jaunâtre.

La palpation douce, avec un instrument mousse tel qu’une tête d’épingle en verre, promenée le long du bord libre de la paupière, révèle en un point très précis une douleur vive. Le ganglion parotidien est douloureux.

Les signes inflammatoires s’accusent rapidement, accompagnés d’une douleur lancinante, souvent extrêmement vive.

Après 2 ou 3 jours, un point jaunâtre occupe la partie la plus saillante et bientôt le plus s’évacue, épais, jaunâtre, bourbillonneux.

A ce moment, la douleur cède complètement et la réparation se fait lentement. L’évolution, depuis le début jusqu’à la guérison, se fait en 6 à 8 jours.

Mais souvent, que ce soit par inoculation successive des follicules voisins, due au frottement, ou que ce soit par suite d’un état général déficient d’un état constitutionnel, les orgelet pullulent sur la même paupière ou sur les deux yeux.

Ces orgelets à répétition se montrent successivement en des points différents du bord libre et se répètent pendant des mois, évoluant avec des manifestations inflammatoires de plus en plus atténuées.

C’est ainsi que l’orgelet peut avorter et se résorber sans aboutir à la suppuration.

Il peut se manifester par un point acuminé rouge vif, luisant, douloureux, avec un gonflement modéré des paupières ; dès le lendemain, un point jaune apparaît à la base du cil. Il s’agit alors plutôt de folliculite.

C’est dans les formes de blépharte folliculaire ancienne que cette évolution torpide de l’orgelet est le plus habituelle : sans grande douleur, sans manifestations inflammatoires aiguës, sur le bord rouge œdémateux de la paupière ou affection inflammatoire des paupières apparaît un point jaune pustuleux, qui tarde à s’ouvrir à l’extérieur.

Le diagnostic d’orgelet

Le diagnostic d’orgelet s’impose le plus souvent. L’allure inflammatoire aiguë, la douleur vive, l’œdème considérable, l’évolution rapide vers la suppuration sont caractéristiques de l’orgelet et l’opposent au chalazion, avec lequel on le confond souvent.

Le chalazion
Le chalazion

Seul le chalazion marginal, saillant sur le bord libre et acuminé, peut simuler l’orgelet, dans sa forme folliculaire ; mas le point jaune n’apparaît pas et les signes inflammatoires sont minimes.

L’orgelet de la commissure externe en général, accompagné d’un chémosis considérable, peu,t simuler à s’y méprendre une dacryo-adénite aiguë.

Le diagnostic est tranché par la recherche du point douloureux à l’aide d’un instrument mousse ; la douleur exquise siège au voisinage du bord libre et non au voisinage du bord osseux, comme dans la dacryo-adénite.

L’étiologie de l’orgelet

L’étiologie de l’orgelet est celle du furoncle en général. Les enfants lymphatiques et les adolescents y sont particulièrement exposé.

La malpropreté des mains, toutes les causes habituelles de blépharite, y compris les vices de réfraction mal corrigés, favorisent l’inoculation.

Certaines personnes présentent des orgelets apparemment saisonniers, toutes les fois qu’au retour d’une villégiature, elles remuent la poussière d’un tiroir.

La constipation, le diabète, la séborrhée grasse constituent les causes favorisantes habituelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here