Les tumeurs malignes des paupières

0
3271
Il est possible de se protéger du cancer par des moyens simples et naturels : lisez Anticancer de David SERVAN-SCHREIBER, un best seller.

Le xeroderma pigmentosun, l’épithéliuma melbomien et épithélioma des paupières sont des tumeurs malignes des paupières.

Le xeroderma pigmentosun

Il s’agit là d’une dermatose familiale heureusement rare, aboutissant au cancer.

Le xeroderma pigmentosun
Le xeroderma pigmentosun

L’affection se manifeste dès la première enfance. Sur la face, la nuque, les parties exposées au soleil, apparaissent des taches érythémateuses, télangiectasiques, des éphélides, des taches pigmentées, puis des néoformations épithéliomateuses diverses :

  • excroissances verruqueuses
  • papillomes
  • cornes
  • tumeurs ulcérées

Les paupières sont presque toujours intéressées.

A un moment donné de l’évolution, le plus souvent dès l’adolescence, parfois à l’âge adulte, on voit évoluer un épithélioma du limbe, un épithélioma végétant des paupières, qui conduit à la cachexie et à la mort.

Épithélioma melbomien

C’est une tumeur rare, développé dans les glandes de Meibomius, chez les sujets âgés.

Elle débute comme un chalazion et le plus souvent on l’opère comme tel. Mais la récidive sur place, après curettage, l’induration particulière attirent bientôt l’attention sur un adénome ou un épithélioma meibomien.

Bientôt la tumeur fait saillie sur la face conjonctivale et rend difficile l’éversion de la paupière. La saillie est multolobée, éversée sr les bords en champignon, de teinte jaunâtre ; elle devient bourgeonnante, saignant au contact.

La tumeur s’étend bientôt en surface et en profondeur ; elle perfore les téguments et s’épanouit à l’extérieur.

Les ganglions parotidiens et sous-maxillaires sont alors infiltrés. L’évolution est habituellement lentement progressive ; elle peut être rapide et la tumeur présente les signes d’une grande malignité, envahissant l’orbite et les téguments. Les métastases ne sont pas exceptionnelles.

Aussitôt le diagnostic établi — et il est parfois possible de faire d’emblée, en présence d’un chalazion induré, chez le vieillard — l’excision large en V, de la paupière à distance de la tumeur, s’impose ; elle peut donner une guérison durable.

La radiothérapie doit être réservé aux formes étendues, anatomiquement défavorables à l’exérèse.

Épithélioma des paupières

C’est la forme habituelle du cancer des paupières. On ne l’observe guère avant 40 ans. Il est fréquent après 50 ans, chez l’homme surtout et peut s’observer à un âge très avancé.

Cancer paupière
Cancer paupière

La paupière inférieure, au voisinage de l’angle interne, est le lieu de prédilection.

L’épithélioma se développe souvent sur une lésion ancienne (lupus, xeroderma, pigmentosum ou sur une lésion de kératose précancéreuse : papillome, crasse des vieillards).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here