Traitement d’une taie de la cornée

1
11044

Une taie, qu’elle soit consécutive à une inflammation ou à un traumatisme de la cornée, a tendance, chez un sujet jeune, à s’éclaircir et à s’effacer.

L’éclaircissement peut être favorisé par diverses thérapeutiques (massages à travers les paupières de la cornée préalablement enduite de pommade au précipité blanc ou au calomel, radiothérapie, iontophorèse).

Taie œil
Taie œil

D’autre part, un grand nombre de taies, surtout si elles sont périphériques, ne nécessitent aucun traitement.

Par contre, une taie centrale, ou même une une taie de faible densité, entraînant l’éblouissement, comporte des indications thérapeutiques.

Le tatouage

Le tatouage offre un moyen de parer à l’aspect disgracieux que donne une cicatrice blanche centrale.

Il a surtout un effet cosmétique ; il apporte cependant un soulagement à l’éblouissement.

Il peut donc avoir des indications, à la condition qu’il s’agisse d’une taie ancienne, d’un blanc pur, à surface brillante, ne s’accompagnant d’aucune réaction.

Il est formellement contre-indiqué dans le cas de leucome adhérent ou même de simple synéchie antérieure.

On le réalise en incrustant d’encre de Chine, de chlorure d’or, le tissu de cicatrice. Des procédés divers peuvent être employés.

Il est bien de limiter par une couronne de trépan la zone à tatouer, de façon à donner l’apparence d’une pupille ronde. La pupille est le centre de l’appareil visuel.

La pupille
La pupille

A l’heure actuelle, en regard de la kératoplastie, le tatouage n’est plus indiqué que dans les cas où l’œil est aveugle ou lorsque la kératoplastie est contre-indiquée.

Iridectomie optique

Elle se propose de réaliser une pupille artificielle en regard d’une partie restée transparente de la cornée.

Elle ne trouve son indication que si la mydriase obtenue par instillation d’atrophie apporte une amélioration nette de l’acuité visuelle.

Toutes les fois que cela est possible, l’iridectomie est indiqué par la meilleure vision obtenue, au cours de l’épreuve de dilatation, à l’aide d’une plaque à fente aussi petite que possible, sous peine de voir l’éblouissement aggravé.

Les indications de l’iridectomie optique sont d’ailleurs devenez exceptionnelles, en raison des résultats remarquables que donne la kératoplastie.

La kératoplastie

Elle doit être préférée à tout autre traitement, toutes les  fois qu’elle apparaît réalisable.

Suivant les cas, on aura recours à la kératoplastie lamellaire superficielle ou à la greffe transfixiante de la cornée (il n’est pas possible, dans un Précis, de discuter les indications de la kératoplastie.

Greffes de la cornée
Greffes de la cornée

Voir le rapport sur les Greffes de la cornée, par MM Paufique, Sourdille et Offret, à la société française d’ophtalmologie).

1 COMMENTAIRE

  1. Amellah ali

    J’ai68 ans. J’ai une taie de cornée centrale à l’oeil droit. Les médecins successifs que j’ai pu voir depuis les années soixante ont tous conclu que ma vision était incorrigible le car mon oeil était devenu paresseux. Je n’ai jamais perdu espoir de recruter ma vue. Est ce possible scientifiquement Denis jours. Merci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here