Les verres astigmates

0
1648

Il est bon de savoir que les verres astigmates peuvent être classés en 3 grandes variétés :

  • verres bi-cylindriques
  • verres sphéro-cylindriques
  • verres toriques

Verres bi-cylindriques

Ils ont 2 surfaces cylindriques dont les axes respectifs sont croisés (orthogonaux ou obliques).

Ils sont destinés à corriger l’astigmatisme ; ils suppriment le défaut de distorsion (on les utilise aujourd’hui à la confection de loupes assez fort grossissement).

Comme verres correcteurs, ils sont actuellement abandonnés, tout au moins très rarement prescrits, en raison des difficultés rencontrées dans l’orientation précise des axes, en cours d’exécution.

Verres sphéro-cylindriques

Ces verres remplacent avantageusement les précédents.

Tout en étant des verres dits “plats”, ils ne présentent pas, comme les verres biconvexes, un astigmatisme d’incidence important.

Constitués par une surface sphérique convexe ou concave et par une surface cylindrique convexe ou concave, on peut toujours accoupler dans le même verre une surface convexe avec une surface  concave ; les aberrations de la première surface sont ainsi atténuées par l’effet de la seconde.

Verres toriques

Ce sont des verres astigmates ; ils sont aux sphéro-cylindriques ce que les ménisques sont aux verres biconvexes ou concaves.

Ils sont constitués par une surface sphérique dont le rayon de courbure varie avec la puissance à donner au verre et d’une surface torique qui à 2 courbures différentes dans les 2 sections principales dont l’une, fixe pour tous les verres (celle ayant le plus grand rayon de courbure), est appelée base et a une puissance de 6 dioptries.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here