Hémorragies de la rétine

0
1243

Hémorragies de la rétine se présentent sous des aspects divers auxquels correspond une valeur sémiologique différente.

Dans le trouble œdémateux dit commotionnel de la rétine apparaissent très souvent des hémorragies ; elles occupent en général la périphérie du trouble œdémateux, mais on les observe un peu partout.

Elles s’effacent peu à peu, après disparition du trouble rétinien.

Les hémorragies prérétiniennes

Souvent les hémorragies, apparemment diffuses au début, prennent après quelques jours le caractère des hémorragies prérétiniennes.

Elles se collectent en poches hémorragiques saillantes, avec une ligne de niveau (syndrome commotionnel avec hémorragies prérétiniennes condensées sous forme de poches en nid de pigeon, dans la partie déclive).

Elles gagnent par la suite la partie déclive du fond d’œil, puis disparaissent par résorption ; ou bien elles se romptent dans le vitré, donnant lieu à un trouble hémorragique du vitré, qui se dissipe bientôt ;

Les hémorragies péripapillaires

Les hémorragies péripapillaires sont fréquentes. Elles dessinent autour de la papille des cercles concentriques parfois multiples.

Elles semblent disposées dans les ondulations concentriques que dessine souvent le trouble rétinien. Il ne faut pas prendre ces hémorragies pour des hémorragies des gaines de nerf optique.

Elles traduisent une lésion des artères ciliaires courtes postérieures, dans leur traversée de la sclérotique.

Au même titre que les ondulations de la rétine concentriques à la papille, elles témoignent que le nerf optique a été distordu, ainsi que le pôle postérieur.

Ces hémorragies peuvent disparaître sans laisser de trace ; le plus souvent, une fois l’hémorragie disparue, on observe autour de la papille une plage discrète ardoisée d’atrophie choroïdienne (contusion du globe. Syndrome commotionnel. de la rétine. Hémorragies concentriques à la papille).

Il n’est pas rare d’observer au-devant de la papille même une hémorragie que l’on voit, après quelques jours, glisser vers le bas pour former une poche hémorragiques prérétinienne.

Hémorragie prérétinienne de la macula

Hémorragie prérétinienne de la macula. C’est dans la région maculaire que l’ébranlement de l’arbre vasculaire se fait sentir le plus vivement.

Hémorragie prérétinienne
Hémorragie prérétinienne

Une grande flaque hémorragique circulaire peut couvrir la macula et s’étendre au-devant des vaisseaux temporaux qu’elle cache.

On assiste alors, de semaine en semaine, à la formation d’une poche prérétinienne au fond de laquelle le sang s’accumule et dessine une ligne de niveau.

En quelques mois l’hémorragie se résorbe, laissant un trouble craquelé grisâtre de la région maculaire.

Le trouble visuel, considérable au début, s’atténue progressivement ; l’acuité visuelle peut être récupérée, à peu près intégralement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here