L’ectropion cicatriciel

0
501

L’ectropion cicatriciel peut être le reliquat d’un traumatisme. C’est ainsi que dans une chute de motocyclette, la paupière inférieure peu être déchirée.

L’ectropion cicatriciel

La cicatrisation se fait avec étalement de la conjonctive sur la joue. De  même, l’extirpation chirurgical d’un épithélioma des paupières peut être suivie d’ectropion.

E

Ectropion cicatriciel
Ectropion cicatriciel

Des affections comme le charbon des paupières, l’érysipèle, un phlegmont gangreneux laissent une perte de substance des téguments, dont la cicatrice entraîne l’ectropion.

D’autres lésions agissent par rétraction cutanée :

  • épithélioma
  • lupus
  • eczéma
  • sclérodermie
  • frambœsia
  • ichtyose congénitale

Dans les ostéo-périostites de l’orbite, la paupière est attirée vers le rebord osseux et s’éverse.

Les formes d’ectropion les plus graves sont réalisées par les brûlures du visage.

La rétraction des téguments étale peu à peu la conjonctive des deux paupières, souvent aux deux yeux, et efface toute trace de voile palpébral, se sorte que la conjonctive se continue directement avec la peau cicatricielle du visage et seule la présence des cils permet de reconnaître la situation de l’ancien bord libre.

L’œil est complètement découvert par la lagophtalmie et menacé de graves complications ulcéreuses. La conjonctive étalée, rouge vif, devient tomenteuse ; elle subit une métaplasie qui lui donne l’aspect d’un épithélium pavimenteux.

Traitement

Le traitement de l’ectropion cicatriciel nécessite toujours une intervention chirurgical, mais des contre-indications peuvent naître de l’état inflammatoires des téguments.

Il est rare de se trouver en présence du tissu cicatriciel et réparation par une suture perpendiculaire au bord libre, suffit à assurer la guérison de l’ectropion.

Le plus souvent, il faut avoir recours à une autoplastie.

Le principe est le même pour tous les cas :

Libération de la paupière ectropionnée

Libération de la paupière ectropionnée et remise en place normale du bord libre.

La paupière ectropionnée
La paupière ectropionnée

S’il s’agit d’un traumatisme, d’un ectropion secondaire à une intervention chirurgical, l’incision des téguments peut être faite à distance du bord libre, dans la cicatrice cutanée.

Le lambeau cutané de la paupière est alors clivé jusqu’au voisinage du bord libre, jusqu’à ce que la conjonctive, liberée jusqu’au cul-de-sac, permette au bord libre de reprendre sa place.

Dans le cas de brûlure, l’incision cutanée est faite au voisinage immédiat du bord libre de la conjonctive étalée.

La blépharorraphie est presque toujours indispensable ; elle a l’avantage détaler la brèche et de faciliter la mise en place du lambeau ; elle a pour but d’éviter la rétraction cicatricielle au cours de la phase de réparation.

Autoplastie

La libération de la conjonctive crée une brèche d’importance variable. Le mode d’autoplastie varie suivant l’importance de la perte de substance.

Si la brèche à combler est de petite dimension, favorablement située, il est parfois possible d’assurer la restauration par la méthode française de glissement, améliorée dans le détail par les procédés des chirurgiens hongrois.

Si la brèche est importante, le lambeau autoplastique de choix est prélevé à la région temporo-frontale, jugale ou frontale médiane, suivant le siège de la perte de substance, et basculé autour de son pédicule. Il donne des résultats splendides.

Mais il peut arriver qu’il soit impossible de prélever dans les régions voisines un lambeau convenable. C’est le cas des brûlures de la face, c’est le cas du lupus. On peut alors avoir recours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here