Anomalies congénitales du vitré

0
954

On rencontre parfois, à l’examen du vitré, des anomalies congénitales qu’il faut savoir immédiatement reconnaître et identifier.

Ce sont les reliquats du système vasculaire hyaloïdien : persistance du canal de Cloquet, reliquats de l’artère hyaloïde, kystes congénitaux.

Ce peut être une découverte fortune, au cours d’un examen méthodique, mais il arrive aussi que le malade lui-même attire l’attention sur une anomalie probable, en décrivant le trouble visuel qu’il a remarqué.

Nous savons en effet qu’une opacité située à petite distance en avant de la rétine est vue en vision entoptique.

Le malade a remarqué depuis longtemps, sans trop s’en étonner ni s’en préoccuper, car elle n’apporte aucune gêne, une tache qu’il a bien observée, qu’il connaît bien : on dirait les grains d’un collier de perles, une grappe de points noirs, une membrane finement plissée.

La tache a toujours la même forme ; elle est relativement fixe, elle suit simplement les mouvements du globe.

Quelques notions concernant le développement du vitré nous permettent de comprendre toutes les anomalies rencontrées.

Le vitré
Le vitré

Le développement du vitré se fait en trois stades :

  • vitré primitif
  • vitré secondaire
  • vitré définitif

Vitré primitif

Une première ébauche apparaît de bonne heure sous forme de fibrilles résultant d’une continuité protoplasmique entre la vésicule optique et la surface ectodermique.

L’artère hyaloïde, branche terminale de l’artère ophtalmique, entourée d’une gaine gliale, s’épanouit dans le vitré primitif ; ses branches enveloppent le pôle postérieur du cristallin et s’insinuent entre lui et la marge de la vésicule optique.

Vitré secondaire

Le primitif s’atrophie bientôt, ainsi que l’artère hyaloïde ; il devient avasculaire tandis que se forme, à partir des lames internes de la vésicule optique, une trame fibrillaire qui refoule vers le centre ce qui reste du vitré primitif ; ainsi se forment un canal central ; canal de Cloquet, et un espace rétro-cristallinien.

Vitré définitif

Formation de la zonule. Après le 3e bord marginal de la coupe optique forme, en se développant, la région ciliaire.

Zonule
Zonule

Partant du neuro-épithélium, des faisceaux de fibres s’orientent en avant et se portent parallèlement vers la face antérieure de l’équateur cristallinien.

D’autres fibres, dérivées de l’épithélium ciliaire, croisent les premières à angle droit pour se porter vers la face postérieure de l’équateur cristallinien.

Finalement, la partie antérieure du vitré secondaire se rétracte, libérant la zonule, mais demeure en connexion intime avec la région de l’ora serata à laquelle elle est ancrée : base du corps ciliaire.

La zonule demeure en avant, étendue du corps ciliaire à la capsule cristallinienne en un septum de fibres intriquées ; elle est la portion différentiée du vitré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here