Amblyopie ex anopsia

0
530

Il arrive souvent qu’un œil apparemment normal ne possède qu’une acuité visuelle très basse.

Cette acuité visuelle très basse ne dépassant pas 1/10e ou 2/10e. L’Amblyopie ex anopsia s’agit là d’une question encore discutée.

L’amblyopie

Le sujet, lorsqu’on l’examine, déclare : Cet œil n’a jamais bien vu. Parfois, même si le malade est intelligent, il n’a jamais remarqué que cet œil voyait mal ; l’amblyopie est découverte à l’occasion d’une affection survenue sur l’œil sain.

L'œil sain
L’œil sain

Et cependant, l’examen de l’œil amblyopie ne permet de déceler aucune lésion anatomique susceptible d’expliquer la faible acuité.

On découvre simplement un vice de réfraction, presque toujours une hypermétropie bilatérale, de plus de 3 δ, plus accusée sur l’œil amblyopie.

L’anisométropie paraît être la cause de l’amblyopie. On dirait que le malade ne s’est jamais servi de l’œil le plus amétrope.

Même après correction du c de réfraction, l’acuité visuelle n’est pas améliorée.

Plus rarement, l’amblyopie d’un œil se voit dans le cas d’astigmatisme, de myopie. On l’a observée même dans des cas où les deux yeux sont emmétropes.

Il arrive aussi qu’une taie insignifiante de la cornée, qui semblerait devoir à peine troubler la vision, mais survenue dans le jeune âge, entraîne l’amblyopie de l’œil atteint.

Il en est de même d’une cataracte polaire antérieure apparue dans l’enfance, d’une cataracte zonulaire.

Le cataracte zonulaire
Le cataracte zonulaire

Dans tous ces cas, on a l’impression que l’œil est devenu amblyopie parce qu’il n’a jamais servi, parce que la taie de la cornée par exemple, survenue dans l’enfance, a entravé le développement normal de la vision binoculaire.

Amblyopie unilatérale et strabisme

Dans certains cas, le strabisme paraît être la conséquence de l’amblyopie.

Il arrive effectivement qu’un œil dont la vision se perd se dévie en strabisme. C’est ainsi que, chez le tout jeune enfant, le strabisme peut être le signe qui attire l’attention sur un œil atteint de gliome ou de pseudogliome de la rétine.

Même chez l’adolescent et chez l’adulte, un œil dont la vision se perd peut se dévier en strabisme.

C’est pourquoi un certain nombre d’excellents auteurs pensent que l’amblyopie est à l’origine du strabisme.

On a cependant assez généralement tendance à considérer l’amblyopie ex anopsia comme la conséquence du strabisme concomitant.

La question est magistralement exposée dans l’ouvrage de Duke-Elder.

Nous avons vu que le strabisme entraîne deux ordres de troubles : la confusion et la diplopie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here