Les troubles de la tension oculaire

0
754

A l’intérieur du globe règne une pression peu près constante qui maintient les parois du globe dans un état de tension élastique.

La tension élastique

La tension élastique assure aux membranes internes, à la rétine en particulier, les conditions nécessaires à leur fonctionnement normal.

L'ophtalmologue mesure la tension oculaire
L’ophtalmologue mesure la tension oculaire

Comme les autres troubles tels que troubles de la couche superficielle de la cornée, troubles de la vitré, on peut guérir le troubles de la tension oculaire.

La tension élastique est assurée par la pression, l’intérieur de la coque sclérale peu extensible, de la masse liquide contenu à l’intérieur de l’œil, c’est -à-dire :

  • de la masse sanguine
  • du liquide interstitiel

Sur l’animal tué par saignée, en effet, la tension du globe oculaire, qui était de 25 mm Hg, ne tombe pas à 0. Le globe conserve un certain tonus, d’environ 10 mm Hg.

Le globe a perdu une partie de sa tension, celle qu’il devait à la pression hydro-mécanique du sang ; il conserve la pression sous laquelle est emmagasinée l’humeur aqueuse ou liquide interstitiel.

Si on rétabli une circulation artificielle, en perfusant l’animal avec une solution de Ringer, le tonus oculaire remonte à la normale.

Pression de la masse sanguine

La masse sanguine est représentée pour la plus grande part, par le sang circulant dans le tractus uvéal, dans le corps caverneux que réprésente la choroïde.

La circulation rétinienne, indépendante et spécialisée dans l’irrigation de la membrane nerveuse, n’intervient pour ainsi dire pas dans le maintien de la tension oculaire.

La pression de la masse sanguine, dans les capillaires du tractus uvéal, est naturellement sous la dépendance de la pression artérielle générale ; elle résulte de la pression hydro-mécanique dans les artérioles.

Mais la pression capillaire est surement une propriété relativement indépendante, contrôlée par un mécanisme nerveux régulateur local : les cellules ganglionnaires des centres intra-muraux situés dans l’espace supra-choroïdien, et aussi par des influences hormonaux.

Aussi, la pression dans les capillaires de l’œil est-elle largement indépendant de la pression artérielle générale ; elle n’en subit pas les à-coups.

Le liquide interstitiel ou humeur aqueuse

On considère actuellement l’humeur aqueuse, ou liquide interstitiel, comme le milieu intérieur de l’œil, comme le liquide lacunaire infiltrant tous les tissus de l’œil.

L'humeur aqueuse
L’humeur aqueuse

Cette notion est relativement récente. Plusieurs théories en effet s’opposaient récemment encore sur la nature de l’humeur aqueuse et s’opposent encore sur son mode de circulation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here