Symptomatologie de la tumeur de choroïde

0
305
Il est possible de se protéger du cancer par des moyens simples et naturels : lisez Anticancer de David SERVAN-SCHREIBER, un best seller.

Le tableau clinique varie suivant les phases évolutives de la tumeur.

Période initiale ou de tolérance

La tumeur peut demeurer absolument latente pendant des années, en particulier lorsqu’elle siège dans la région équatoriale.

Lorsqu’elle siège au voisinage du pôle postérieur, elle se manifeste par des troubles visuels imprécis qui peuvent amener le malade à se soumettre à l’examen.

Le malade se plaint de voir les objets un peu flous, déformés, d’éprouver des sensations lumineuses, de voir les objets colorés en jaune. Parfois, c’est un scotome central, une hypermétropie progressive manifeste sur un œil, qui attirent l’attention.

L’examen ophtalmoscopique ; met alors en présence de la tumeur. Ce peut être : Une tumeur lenticulaire, en pastille, serrée entre la sclérotique et la lame vitrée.

Lentille
Lentille

Un champignon saillant, au-devant duquel la rétine est soulevée par l’exsudat sous-rétinien.

L’affection peut demeurer pendant des années à ce stade, sans que de notable modifications se manifestent.

Stade de décollement de la rétine

A un moment donné cependant la rétine montre, sur les bords du soulèvement circonscrit, un décollement d’abord limité, qui se traduit par une exagération du trouble visuel.

Puis avec la croissance progressive de la tumeur, un véritable décollement de la rétine s’installe. C’est d’abord un décollement en dôme, fixe, couvrant de près la tumeur ; il n’a pas les ondulations caractéristiques du décollement idiopathique.

A la limite de la partie saillante, le décollement est cependant plus flou, plus onduleux. Bientôt il glisse vers la partie déclive. Il flotte alors, tranquille, tandis que la tumeur, maintenant vue sous la rétine transparente, apparaît nettement, avec sa couleur sombre.

Stade des complications glaucomateuses ou inflammatoires. A l’inverse du décollement idiopathique de la rétine, qui s’accompagne d’hypotonie du globe, le décollement de la rétine symptomatique du sacrome de la choroïde s’accompagne d’hypertension.

Alors que le sacrome était jusuque-là latent, les accidents glaucomateux peuvent ouvrir la scène. Une crise de glaucome aigu peut ainsi être la première manifestation du sacrome de la choroïde ; les accidents ne cèdent pas à l’iridectomie.

Iridectomie
Iridectomie

Plus souvent, alors que le décollement a été constaté, de petites crises d’hypertension surviennent, qui doivent retenir l’attention.

Les accidents de glaucome ne paraissent pas être en relation avec le volume de la tumeur, mais plutôt avec le siège, au voisinage des voies de filtration.

C’est pourquoi les tumeurs du pôle postérieur exposent moins aux manifestations hypertensives.

Parfois, la tumeur se manifeste sous le tableau clinique d’une irido-cyclite grave en rapport avec la nécrose de la tumeur. La vision se trouve compromise en peu de jours ;

Plus rarement, une ténonite, accompagnée d’œdème des paupières et de chémois, traduit la réaction inflammatoire, en relation avec la nécrose de la tumeur, au niveau des voies lymphatiques des veines vorticineuses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here