L’ophtalmologiste et la médication vasculaire

0
345

Seul l’ophtalmologiste voit, au fond d’œil, vivre les vaisseaux de l’organisme. Il connaît bien leur aspect normal.

Action de l’ophtalmologiste

Il assiste aux accidents qui surviennent sur les artères de la rétine : il voit le spasme survenir, se propager puis s’éteindre pour reparaître quelques minutes plus tard.

La rétine
La rétine

Il observe, dès les premières heures, l’oblitération subite, par embolie ou thrombose, de l’artère centrale de ses branches et il peut en observer les phases évolutifs.

Il peut prévoir l’apparition d’une thrombose de la veine centrale ou de ses branches, en surprendre les premiers signes et assister, au cours des mois et des années, au rétablissement progressif de la circulation par des voies de suppléance.

De même, il peut suivre, d’année en année, les altérations progressives que subissent les artères dans la forme artério-scléreuse de l’hypertension artérielle, il voit ainsi les artères se transformer en tubes hyalins, puis en tractus blancs.

Il voit une artère, atteinte d’artérite syphilitique, cernée d’un halo blanc. Il observe, de semaine en semaine, puis au cours des mois, les altérations que subissent les veines dans le diabète et il peut voir le sang filtrer à travers la paroi veineuse altérée.

Il observe l’engorgement des veines par les leucocytes dans les leucémie myéloïde et il peur suivre, de semaine en semaine, les modifications qui surviennent sur les veines sous l’influence bienfaisante de la radiothérapie.

Il voit une hémorragie du vitré s’installer au niveau d’un foyer de périphlébite de la rétine.

Il assiste aux accidents vasculaires, parfois dramatiques, provoqués par une intoxication, parfois même par des médicaments tels que le thorium X.

Le médicament vasculaire

Il arrive même qu’il puisse observer au fond d’œil l’action immédiate d’un médicament vasculaire.

C’est ainsi qu’il peut voir, dans le cas de spasme de l’artère centrale ou de ses branches, le vaisseaux se dilater sous l’influence d’une inhalation de nitrite d’amyle.

De ce qu’il observe au fond d’œil, l’ophtalmologiste est en droit de se représenter les altérations vasculaires qui se passent sans doute en même temps sur d’autres organes à circulation terminale, tels que le cerveau et de rein.

Fond d'œil
Fond d’œil

L’ophtalmologiste, pour cette raison, devrait être consulté par le médecin pour toute affection vasculaire de l’organisme.

De son côté, il a le plus grand intérêt à connaître l’action des médicaments vasculaires, à savoir ce qu’il peut atteindre d’eux dans les accidents parfois dramatiques qu’il observe sur les vaisseaux de la rétine ou de la choroïde.

Les médicaments vasculaires se divisent en plusieurs groupes, suivant leur mode d’action.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here