Opération de la cataracte

0
772

L’abaissement ou la réclinaison du cristallin atteint de la cataracte sont du domaine de l’histoire.

Ils ne peuvent trouver aujourd’hui que des indications tout à fait exceptionnelles. Seules sont en présence, à l’heure actuelle :

  • l’extraction extra-capsulaire ou opération de Daviel
  • l’extraction intra-capsulaire ou extraction totale du cristallin

Extraction extra-capsulaire

Cataracte
Cataracte

Elle se propose, à la faveur de l’ouverture de la cristalloïde antérieure, d’expulser au dehors le noyau dur et les masses molles enfermés dans la capsule. Elle comprend les temps suivants :

  • ouverture de la cornée, assez large pour laisser passage au noyau
  • iridectomie totale, destinée à faciliter l’expulsion des masses et la résorption des masses résidueles
  • ouverture large de la cristalloïde antérieure par kystitomie ou par arrachement à la pince capsulaire
  • expulsion du noyau dur et des masses cristalliniennes

C’est une excellente opération de cataracte, capable de donner un résultat visuel satisfaisant. Le résultat est d’autant meilleur qu’il y moins de masses molles.

L’opération convient parfaitement à une cataracte nucléaire. Dans le cas de cataracte corticale, elle oblige à attendre que la cataracte soit mûre. Alors seulement le sac se videra complètement de ses masses.

Elle a l’inconvénient de laisser en place la cristalloïde postérieure, parfois opaque et d’exposer à la cataracte secondaire. Pour ces raisons, elle a cédé le pas, à peu près complètement, à l’extraction totale.

Extraction intra-capsulaire

L’opération, entrée récemment dans la pratique et assez généralement adoptée, se propose d’enlever le cristallin en entier, avec sa capsule intacte. Elle comprend les temps suivants :

  • ouverture large de la cornée, assez large pour laisser passer le cristallin en entier, sans risque de déchirer la capsule
  • iridectomie périphérique, destinée surtout à éviter la hernie de l’iris
  • extraction du cristallin. On la fait soit en saisissant la capsule à l’aide d’une pince, soit en saisissant la capsule par aspiration. Ce temps comporte une manœuvre destinée à rompre les fibres de la zonule. L’extraction se termine le plus souvent par bascule  du cristallin

L’opération est idéale, en ce sens que, la capsule cristallinienne étant enlevée, le risque de cataracte secondaire est exclu.

Opération de la cataracte
Opération de la cataracte

Mais elle exige, pour éviter une rupture de la capsule en cours de route, pour éviter l’issue de vitré (qui n’est plus protégé par la cristalloïde postérieure), des précautions particulières et une technique parfaite.

Opération de choix à peu près dans tous les cas de caractère sénile, elle n’est pas absolument à l’abri de toute critique (peut-être le décollement secondaire de la rétine est-il plus fréquent qu’après l’extraction extra-capsulaire).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here