L’étude de l’action des muscles pris isolément

0
480

Le muscle droit interne provoque l’adduction, le muscle droit externe provoque l’abduction du globe.

Action du droit interne et du droit externe

Dans la motilité de l’œil, l’action de ces muscles varie peu suivant la position du globe.

Action du droit supérieur et du droit inférieur

Le muscle- droit supérieur et inférieur
Le muscle- droit supérieur et inférieur

On se représente, de façon grossière, que les muscles droit supérieur et droit inférieur dont tourner le globe autour d’un axe transversal.

En réalité, les mouvements sont infiniment plus compliqués. Les muscles droits, en effet, ne sont pas orientés suivant l’axe antéro-postérieur du globe ; ils sont inclinés sur cet axe d’environ 25°.

Pour cette raison, lorsque le globe est en position primaire, c’est-à-dire lorsque les deux yeux regardent au loin, droit devant eux, ces muscles exercent, en même temps que l’élévation et l’abaissement, un léger mouvement de rotation et l’adduction du globe.

Le muscle droit supérieur est surtout élévateur ; il est accessoirement légèrement adducteur et rotateur en dedans.

Le muscle droit inférieur est surtout : abaisseur ; il est accessoirement rotateur en dehors.

Les muscles droit supérieur et droit inférieur deviennent purement élévateur ou abaisseur, lorsque le globe oculaire a été amené en position d’abduction à 25°, c’est-à-dire lorsque la direction générale du muscle coïncide avec l’axe antéro-postérieur du globe.

Inversement, à mesure que l’œil en tant que appareil visuel se met en adduction le compostant rotatoire tend à prédominer.

L'adduction du globe
L’adduction du globe

Action des muscles obliques

On se représente, de façon grossière, que les muscles obliques font tourner le globe autour de son axe antéro-postérieur. Dans la réalité, les mouvements sont plus compliqués.

Les muscles obliques, en effet, ne sont pas orientés sur un plan perpendiculaire à l’axe antéro-postérieur du globe ; ils sont inclinés sur cet axe de 50° environ.

Pour cette raison, lorsque le globe est en position primaire, ces muscles exercent, en même temps que la rotation, un léger mouvement d’élévation ou d’abaissement, un léger mouvement d’abduction du globe.

Le muscle grand oblique est rotateur en dedans, et en même temps, abaisseur et légèrement abducteur. Le muscle petit oblique est rotateur en dehors et, en même temps, éleveur et très faiblement abducteur.

Ces deux muscles ne deviennent purement rotateurs que si l’œil est en abduction à 40°, c’est-à-dire lorsque la direction générale des muscles est devenue perpendiculaire à l’axe antéro-postérieur du globe.

Par contre, à mesure que le globe est amené en adduction, les muscles obliques deviennent de plus en plus élévateurs ou abaisseurs.

Ces notions sont indispensables à la compréhension des troubles paralytiques, le schéma résume l’action des muscles, l’œil étant en position primaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here