Étiologie de décollement de la rétine

0
716

La myopie est la cause la plus habituelle du décollement dit primitif de la rétine.

Étiologie

Des pourcentages élevés des cas de décollement s’observent chez des myopies, entre 45 et 60 ans.

La myopie
La myopie

Il s’agit le plus souvent d’une myopie relativement élevée, entre 8 et 16 δ, mais souvent aussi d’une myopie légère et le décollement survient parfois sur l’œil le moins myopie.

Par contre, le décollement est plis rare dans les myopies de degré élevé, accompagnées d’altérations graves de la rétine centrale.

Le décollement peut atteindre successivement les deux yeux. Le décollement des jeunes sujets, caractérisé par la désinsertion à l’ora serrata, a un caractère familial.

Il paraît être en relation avec un kyste congénital de la rétine. Il s’agit d’une forme favorable ; même les cas de décollement très ancien peuvent être opérés avec succès.

Chez le vieillard, le décollement s’observe, indépendamment de la myopie, en rapport avec les altérations séniles de la rétine.

Le traumatisme est souvent invoqué comme cause occasionnelle du décollement, sur un œil myopie.

Les relations avec une affection générale sont encore mal connues. On observe le décollement chez des malades syphilitiques, chez des tuberculeux, chez des hypertendus ; il n’est pas toujours possible d’établir par quel processus le décollement est réalisé.

Pathogénie

Elle a été très discutée. Des théories diverses ont été émises :

Théorie de la distension de la rétine

De Graefe attribuait le décollement à la distension de la rétine, par allongement antéro-postérieur du globe, dans la myopie.

Théorie de l’exsudation sous-rétinienne

La rétine serait soulevée par un exsudat, au-devant d’un foyer inflammatoire de la choroïde.

Cette théorie est certainement valable pour un certain nombre de cas. on a eu deux fois l’occasion d’observer, dans le champ temporal supérieur de la rétine, un kyste transparent, parfaitement circonscrit, dans lequel on observait, par transparence, un petit foyer de choroïdite.

Quelques jours plus tard, un vaste décollement était installé, avec une déchirure en fer à cheval, dans laquelle le foyer de choroïdite était visible.

Théorie de l’attraction

L’attraction de la rétine et sa déchirure par les filaments de vitré, à la suite de la rétraction du vitré explique pour une part la formation des déchirure à lambeau, mais ne suffit pas à expliquer tous les cas.

L’hypotonie du globe

L’hypotonie du globe, autrefois considérée par quelques auteurs comme cause du décollement, apparaît plutôt comme une conséquence.

Dégénérescence chorio-rétinienne

On a tendance actuellement à admettre que le décollement de la rétine est la conséquence de la dégénérescence chorio-rétinienne que l’on observe sur la rétine périphérique, chez les myopies et chez les vieillards.

L’examen ophtalmoscopique révèle en effet, au voisinage de la déchirure; et ailleurs à la périphérie de la rétine, les altérations de la rétine, de la choroïde sclérose vasculaire et du vitré, altérations que l’on retrouve à l’examen de l’œil, du côté opposé.

L'examen de l'œil
L’examen de l’œil

Les examens histologiques, pratiqués sur des yeux énuclées à l’occasion d’un décollement récent, confirment la fréquence des altérations dégénératives de la rétine périphérique.

Ainsi, le décollement idiopathique ne serait pas une entité, mais bien l’aboutissement d’altérations dégénératives de la rétine et de la choroïde, fréquentes dans la myopie, fréquentes aussi chez le vieillard.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here