Cataracte par électrocution

0
689

La fulguration, l’électrocution par les courants industriels d’intensité très différente peuvent donner lieu à une cataracte.

Cataracte par électrocution et fulguration

La cataracte est souvent bilatérale. Elle s’installe lentement et n’est apparente qu’après quelques semaines ou même quelques mois de sorte que les rapports de la cataracte avec l’électrocution pourraient être contestés au point de vue médico-légal.

La cataracte revêt des formes variées. La forme la plus caractéristique est un trouble dense, formé d’opacités arciformes, disposées concentriquement au voisinage de l’équateur, sous la capsule antérieure, parfois aussi sous la capsule postérieure.

Ce trouble s’étend peu à peu pour aboutir à la cataracte totale. Ce peut être aussi une cataracte cupuliforme postérieure à reflets chatoyants, analogue à la cataracte choroïdienne.

La cataracte est d’ailleurs souvent associée à des altérations du tractus uvéal ou de la rétine qui compromettent le résultat visuel de l’opération.

Cataracte par rayons caloriques

Cataracte par rayons caloriques Cataracte de verriers. Elle s’observait, il y a peu de temps encore, chez les fondeurs, chez les ouvriers exposés pendant des années aux radiations des masses de fer en fusion à une température de 1 500°.

Elle apparaît chez les souffleurs de verre, vers l’âge de 40 ans, à l’œil gauche, le plus exposé par la profession de l’ouvrier.

Elle se caractérise cliniquement par l’apparition d’une opacité d’abord accusée au pôle postérieur et qui diffuse ensuite dans la couche corticale postérieure.

Il y a souvent aussi exfoliation lamellaire de la cristalloïde antérieure.

L’évolution totale se fait vers la cataracte totale.

Cataracte totale
Cataracte totale

Cataracte due aux rayons X et au radium

On l’observe encore assez souvent à la suite d’irradiations ou d’applications de radium utilisées dans le traitement des tumeurs voisines de l’œil ou même pour des tumeurs hypophysaires.

Elle est caractérisé par une opacité en soucoupe postérieure, plus dense à la périphérie? Elle est souvent associée à une cataracte polaire antérieure.

Cataracte traumatique diverses

Les cataractes traumatiques peuvent s’observer encore à l’occasion :

De corrosions de la cornée par des caustiques.

De piqûres d’abeille de la cornée, si le dard diffuse son poison dans la chambre antérieure.

De parasites du cristallin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here