L’affection de la cornée – L’endothélium postérieur

0
628

L’affection de la cornée – L’endothélium postérieur est formé d’une seule assise de cellules endothéliales. Il est imperméable, baigné par l’humeur aqueuse.

Avec la membrane de descemet et les couches profondes de la cornée, il forme la pars uvealis cornéœ ; il participe aux affections du tractus uvéal ?

Vaisseaux

La cornée est normalement avasculaire ; elle est nourrie par imbibition. Le liquide interstitiel est amené par dialyse des vaisseaux situés au limbe.

Nerfs

Il existe différents nerfs tels que nerfs optiques, nerfs ciliaires etc, mais ici on parle des nerfs de la cornée. Ils proviennent des nerfs ciliaires, branches du trijumeau, entrés en relation, dans le ganglion ophtalmique, avec le moteur oculaire commun et avec le sympathique.

Les nerfs de la cornée
Les nerfs de la cornée

Ils abordent la cornée profondes, ils deviennent superficiels à mesure qu’ils approchent du centre de la cornée où leurs branches de division s’entre-croisent. Ils sont visibles au bio-microscope et colorables par les colorants vitaux.

Ils assurent à la cornée sa sensibilité exquise.

Ils sont le point de départ du réflexe cornéen. Ils assurent la vitalité de l’épithélium et son adhérence à la membrane de Bowman.

Couche liquide précornéenne

En avnat, la cornée est baignée dans la couche liquide précornéenne, formée des larmes et des produits de sécrétion des glandes de la conjonctive et des glandes Meibomius.

La partie découverte dans l’aire de la fente palpébrale n’est baignée que par intermittence, grâce au clignement des paupières.

C’est la partie de la cornée exposée à l’évaporation, aux injures extérieures ; elle a sa pathologie à elle.

Limbe scléro-cornéen

C’est la région semi-transparente qui consiste à la périphérie la limite entre la cornée et la scléritique.

On dit que la cornée est enchâssée dans la sclérotique comme un verre du montre, simplement pour marquer que la sclérotique opaque empiète sur les couches superficielles de la cornée, dérobant ainsi à notre examen l’angle de la chambre antérieure et la racine de l’iris.

L'iris
L’iris

Cet empiètement est plus parqué en haut  et en bas que sur les côtés, de sorte que la cornée n’est pas exactement circulaire, elle a une forme ovalaire, à grand axe horizontal.

Le limbe est une entité anatomique. Il a sa physiologie propre. C’est la frontière où se font les échanges humoraux.

En surface, c’est un lieu d’hématose ; c’est le lieu où viennent se faire les dépôts lipoïdes, les dépôts uratiques, les dépôts calcaires.

En profondeur, c’est le lieu où se déposent, sur le plan de la descemet, les métaux introduits dans l’organisme.

Le limbe est aussi une entité pathologique.

La transparence est la qualité essentielle de la cornée. Elle parait être assurée par la teneur en eau, constance, oscillant au voisinage de 7,5 %.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here