Les caractères de l’hémianopsie homonyme

0
521

Le relevé du champ visuel peut mettre en évidence différents types d’hémianopsie homonyme.

Voici les différents types d’hémianopsie homonyme :

L'hémianopsie homonyme
L’hémianopsie homonyme

Suivant l’étendue du déficit

Hémianopsie totale typique, à limite tirée au cordeau sur le diamètre vertical. Souvent le champ aveugle n’atteint pas exactement le diamètre vertical. La vision maculaire est très souvent conservée.

Hémianopsie en quadrant, bien délimitée sur le diamètre vertical, moins bien delimitée sur le diamètre horizontal.

Hémianopsie en secteur périphérique

Scotome Hémianopsie.

L’Hémianopsie peut être double.

Suivant l’intensité de l’Hémianopsie

Le déficit hémianopsique, au début, peut n’exister que pour les couleurs ; on dit alors : hémiachromatopsie.

Dans le cas d’hémianopsie en quadrant, par exemple, il arrive qu’un déficit pour les couleurs existe dans l’autre quadrant moins atteint.

Il convient de comparer l’intensité de l’hémianopsie dans les deux moitiés homonymes : l’hémianopsie d’un côté peut être associée à une hémiachromatopsie de l’autre.

Le mode d’installation et d’évolution

Le mode d’installation et d’évolution d’une hémianopsie latérale homonyme, apprécié par le relevé au cours d’examens successifs, a une grande valeur sémiologique.

L’hémianopsie peut s’installer brusquement et être d’emblée totale ; elle peut, au contraire, s’installer de façon progressive.

Elle peut être d’abord partielle et n’intéresser que la vision des couleurs pour devenir peu à peu totale dans son étendue et absolue dans son intensité.

De même, une fois l’hémianopsie constituée, on peut assister à des régressions.

De complète qu’elle était, l’hémianopsie peut devenir partielle, puis se réduire à une hémiachromatopsie et enfin disparaître.

Dans d’autres cas, au contraire, totale dès le début, elle demeure immuable.

Ces modalités d’évolution sont très importants à noter, car ce sont elles qui, très souvent, trancheront le problème étiologique.

C’est pourquoi il est indispensable de relever, à chaque examen, le champ visuel. La comparaison des schémas successifs sera toujours riche d’enseignement.

Considération anatomiques

Un rappel des notions anatomiques concernant les voies optiques au delà du chiasma est indispensable à l’interprétation des signes.

Diagnostic

Le diagnostic de l’hémianopsie latérale homonyme est facile, à la condition que l’on pratique systématiquement le relevé du champ visuel.

Sinon, une hémianopsie peut passer inaperçue, chez un malade atteint d’une affection cérébrale, difficile à examiner, qu’il faut parfois tirer de son demi-sommeil et dont il faut surveiller les réponses.

Le diagnostic peut être très difficile pour les hémianopsie droites, car elles s’accompagnent de troubles aphasiques qui les masquent.

Aphasie
Aphasie

Valeur sémiologique de l’hémianopsie latérale homonyme

La constatation d’une hémianopsie latérale homonyme signifie : atteinte des voies optiques rétro-chiasmatique ou intra-cérébrales en un point quelconque de leur long trajet.

Les caractères mêmes de l’hémianopsie lui confèrent une valeur localisatrice, dans la mesure où les symptômes neurologiques associés la confirment.

Le mode de début et l’évolution de l’hémianopsie servent surtout à éclairer l’étiologie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here