L’examen de la face et de l’orbite

Durant l’examen de la face et de l’orbite, le malade est assis, s’il se peut, face à l’observateur. On apprécie ainsi l’habitus général.

Un malade atteint de tumeur cérébrale est essentiellement fatigable. Il ne faut pas l’épuiser dès le début par la recherche de signes accessoires.

A mesure que l’examen se déroule, des signes sont notés, dont la valeur sémiologique est connue. Ils retiennent l’attention et orientent peu à peu le diagnostic.

Examen de la face et de l’orbite

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

On note au passage l’aspect acromégalique, un syndrome adiposo-génital, qui atteint l’attention sur un tumeur de la région hypophysaire.

S’agit-il d’un enfant. L’attention peut être immédiatement attirée par une attitude de la tête, par un strabisme et l’on pense à une tumeur de la fosse cérébrale postérieure.

On apprend des parents que l’enfant a des vomissements chaque matin, qu’il se plaint de sa tête, qu’il tombe fréquemment et le diagnostic est déjà parfaitement orienté.

S’agit-il d’un adulte ? L’attention peut être attirée par des troubles psychiques, un changement de caractère que signale l’entourage.

Une agnosie visuelle

Une agnosie visuelle (cécité psychique, alexie) attire l’attention sur une tumeur à siège cortical.

Agnosies

Agnosies

On observe la face, les paupières. On note au passage un léger ptosis, le nystagmus, une paralysies faciale, etc.

On peut constater une exophtalmie. On sait que l’exophtalmie bilatérale modérée est un symptôme banal et sans signification de l’hypertension intra-crânienne.

Par contre, l’exophtalmie unilatérale (qui est le plus souvent symptomatique d’une tumeur de l’orbite) peut être également le signe d’une tumeur cérébrale de l’étage antérieure (méningiome du plafond de l’orbite, prolongement lui-même d’un méningiome du sillon olfactif ou d’un méningiome de la petite aile du sphénoïde).

Elle peut faire partie d’un syndrome de la fente sphénoïdale, de la paroi externe du sinus caverneux.

Une exophtalmie unilatérale s’observe même parfois dans le cas de tumeur basilaire à point de départ dans les fosses nasales.

Taches vasculaires

On remarque que le visage est le siège de taches vasculaires (nævus flammeus), d’anomalies vasculaires (anévrysme cirsoïde, angiome), qu’il est couvert de grains rouge vif qui sont des adénomes de Pringle, on voit que les paupières d’un côté sont déformées par un névrome plexiforme et l’on se rappelle à ce moment qu’il y a des tumeurs vasculaires du cerveau ou du cervelet en rapport avec l’angiomatose encéphalo-trigéminée, et aussi des tumeurs en rapport avec la maladie de Bourneville, avec la neuro-fibromatose de Recklinghausen.

Nævus flammeus

Nævus flammeus

On explore au passage la sensibilité dans le territoire cutané du trijumeau.

Ajouter un commentaire